Tempus Fugit

Ce meuble est unique. La réflexion autour du  rare, du singulier, me parait un sujet digne d’intérêt. Dans notre univers moderne ou nous cherchons des objets et des repères impérissables,  que nous n’allons pas jeter et racheter automatiquement. Quelque chose qui ne possède pas la perfection de l’industrie et qui pourtant va durer. « Et même si nous ne l ’emporterons pas au paradis nous le retrouverons bientôt quand nos corps cryogénisés seront revenus à la vie. »

L’idée du motif est de montrer que ce qui nous parait abstrait ne l’est pas forcément; et que même si l’œuvre est totalement abstraite, elle peut dégager de l’élégance et de l’esthétisme.

De fait, ce motif à première vue abstrait, proche d’une forme végétal, est en réalité la copie exacte agrandie à l’échelle d’un partie d’aile de libellule.

C’est ce décalage d’échelle, de mise en forme et de jeux de matière, qui nous fait oublier le sujet de base pour devenir une forme quasiment abstraite; qui me plait beaucoup ici.

 

Photo bureau TEMPUS FUGIT-8651.jpg

Photo bureau TEMPUS FUGIT-8656.jpg

 

 

Photo bureau TEMPUS FUGIT-8646.jpg

 

Photo bureau TEMPUS FUGIT-8643.jpg

 

Photo bureau TEMPUS FUGIT-8655.jpg

Symposium Réalmont 2018.

symposium realmond-53

 

symposium realmond-26

Un symposium de sculpture est une rencontre d’artistes, qui s’expriment via la pierre sur un thème. C’est un moment fort d’échange humain mais aussi de confrontation d’idées.

Ce n’est certainement pas un concours ou une course, chacun des sculpteurs aborde le sujet avec son âme, son parcours et sa technique.

Attaquer un bloc de pierre à la main avec ou sans machine nécessite une certaine détermination et un grain de volonté , mais ce n’est pas une  recherche de prouesse technique, c’est plutôt une expression de l’homme en contact avec la matière.

C’est un moment de réflexion et d’action sur le fond de l’homme.

Un grand merci à l’association art monumental et à la commune de Réalmont pour cette manifestation réussie.

symposium realmond-49

symposium realmond-33

symposium realmond-41

symposium realmond-12symposium realmond-4236451459_10214891322990238_1313683663799451648_n.jpg

Homme végétal.

 

homme végétal-17.jpg

Sculpture et dessin original d’un homme végétal, la pierre de Villebois est dure et résiste dans le temps. Ce mascaron est destiné à orner le dessus d’une porte. Ces figures mi humaine mi monstre sont aussi utilisées pour effrayer et repousser les mauvais esprits .

« Il ne s’agit plus seulement d’expressions poétiques ou éloquentes ; ce sont de véritables et profondes affinités qui sont senties entre le corps humain et les végétaux – au reste feuillus plutôt que fleuris. »Danièle Aubriot.

 

homme végétal-21.jpghomme végétal-22.jpghomme végétal-19.jpghomme végétal-4.jpghomme végétal-2.jpg

 

 

L’homme-végétal : métamorphose, symbole, métaphore

« Pour honorer le maître et l’ami qui vint étendre le Jardin philosophique aux prairies herbues de la religion grecque, il ne semble pas déplacé de se pencher sur les rapports que l’homme entretient avec la végétation. Ils occupent en effet une place de choix dans plusieurs domaines hautement révélateurs de la « pensée » grecque : la mythologie, la littérature, et bien entendu la religion, qui subsume le tout. Certes, depuis les Psaumes de David jusqu’aux « jeunes filles en fleurs » de Proust en passant par l’Oraison funèbre de Madame par Bossuet ou la rose de Fontenelle sans oublier les poèmes de Ronsard, tous les genres, toutes les époques ont comparé la vie éphémère de l’homme à celle d’une fleur. Cependant, quand il s’agit de la Grèce, cette relation prend une autre dimension : il ne s’agit plus seulement d’expressions poétiques ou éloquentes ; ce sont de véritables et profondes affinités qui sont senties entre le corps humain et les végétaux – au reste feuillus plutôt que fleuris. » livre Kêpoi,   extrait de Danièle Aubriot.

 

Un grand merci à l’entreprise Kalithos qui a amené et soutenu le projet, et la réalisation.